Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 14:56

CHAPITRE 15 : LA PRIÈRE DU KOUSOÛF (l’ÉCLIPSE)

 

- On peut dire « al kousoûf » et « al khousoûf ».

• L’éclipse du soleil, c’est lorsque la lune devient une barrière entre le soleil et la terre, donc elle cache le soleil (sa lumière) ou une partie du soleil (et donc ceci n’arrive qu’en fin de mois).

• L’éclipse de la lune, c’est lorsque la terre devient une barrière entre le soleil et la lune : en effet la lumière de la lune provient de la lumière du soleil, et donc lorsque la terre se trouve entre les deux, la lumière de la lune disparaît. Plus la lune est proche du soleil, plus sa lumière est faible et plus elle s’éloigne du soleil, plus sa lumière est forte (l’éclipse de la lune n’a lieu qu’en milieu de mois, vers le 14ème ou le 15ème jour).

9  Tout ceci est l’explication physique de l’éclipse solaire et lunaire, qui est connu par les spécialistes de l’astronomie.

 

- « Assababou-char’iy » (la cause dans la législation) de l’éclipse, c’est qu’Allah fait peur à ses serviteurs avec les 2 éclipses (hadith), afin que ceux-ci craignent une punition d’Allah.

 

Et il n’y a pas de contradiction entre la cause physique et la cause légale, car toutes deux proviennent d’Allah.

 

Hadith 401 :

 

On rapporte d’Al Moughîrah Ibnou Chou’bah - رضي اللّه تعالى عنه qu’il a dit : « Le soleil s’est éclipsé à l’époque du prophète - صلى الله عليه و سلم le jour où est mort Ibrâhîm, alors les gens ont dit : « Le soleil s’est éclipsé en raison de la mort d’Ibrâhîm ». Alors le prophète - صلى الله عليه و سلم dit : « Le soleil est la lune sont des signes parmi les signes d’Allah, ils ne s’éclipsent pas en raison de la mort de quelqu’un ou de sa naissance, si vous les voyez alors invoquez Allah et priez jusqu’à ce qu’ils réapparaissent ».

[Hadith agréé].

Et dans la version d’Al Boukhâriy on trouve : « Jusqu’à ce qu’ils réapparaissent (« tanjaliyâ ») ».

Et dans le hadith de Abî Bakrah rapporté par Al Boukhâriy on trouve : « Priez et invoquez jusqu’à ce que disparaisse ce qui vous est arrivé (l’éclipse) ».

 

عَنِ الْمُغِيرَةِ بْنِ شُعْبَةَ رضي الله عنه قَالَ: « اِنْكَسَفَتِ الشَّمْسُ عَلَى عَهْدِ رَسُولِ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم يَوْمَ مَاتَ إِبْرَاهِيمُ, فَقَالَ النَّاسُ: اِنْكَسَفَتِ الشَّمْسُ لِمَوْتِ إِبْرَاهِيمَ, فَقَالَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم "إِنَّ الشَّمْسَ وَالْقَمَرَ آيَتَانِ مِنْ آيَاتِ اللَّهِ لَا يَنْكَسِفَانِ لِمَوْتِ أَحَدٍ وَلَا لِحَيَاتِهِ, فَإِذَا رَأَيْتُمُوهُمَا, فَادْعُوا اللَّهَ وَصَلُّوا, حَتَّى تَنْكَشِفَ" ». مُتَّفَقٌ عَلَيْهِ .

وَفِي رِوَايَةٍ لِلْبُخَارِيِّ: « حَتىَّ تَنْجَليَ ».

وَلِلْبُخَارِيِّ مِنْ حَدِيثِ أَبِي بَكْرَةَ رضي الله عنه : «فَصَلُّوا وَادْعُوا حَتَّى يَنْكَشِفَ مَا بِكُمْ ».  

 

 

Ibrâhîm (Ra), le fils du prophète عليه الصلاة والسلام, est mort à l’âge d’environ 16 mois et le prophète

عليه الصلاة والسلام en a été très triste. Il pleura et dit : « Les yeux font couler des larmes, et le cœur est triste, et nous ne disons que ce qui satisfait notre Seigneur, nous sommes tristes de ta séparation ô Ibrâhîm ».

Les gens dirent alors « le soleil s’est éclipsé à cause de la mort de Ibrâhîm » en se basant sur une croyance qui était répandu parmi eux, que le soleil ou la lune s’éclipsent pour la mort d’une personne importante.

 

1. Nous voyons la sagesse d’Allah (hikma) car l’éclipse est arrivée le jour où Ibrâhîm (Ra) est mort, car cela a permis d’annuler cette croyance (‘aqîdah) au moment idéal.

 

2. Le prophète عليه الصلاة والسلام est parfois touché par des calamités dans ce monde comme la mort de son fils Ibrâhîm.

 

3. Il est bien d’appeler son fils Ibrâhîm car c’est ce qu’a fait le prophète عليه الصلاة والسلامafin que cela concorde avec le père des prophètes et le père du prophète عليه الصلاة والسلام qui est Ibrâhîm عليه الصلاة والسلام « al Khalîl » (le bien-aimé), mais ‘Abdoullâh et ‘Abdourrahmâne sont meilleurs.

 

4. On ne se base pas sur le calcul pour la prière de l’éclipse car le prophète عليه الصلاة والسلامa dit « si vous voyez » ; ainsi si les scientifiques affirment que cette nuit il y aura une éclipse et qu’il y a des nuages dans le ciel et que l’éclipse n’est pas visible, on ne fait pas la prière de l’éclipse car le prophète عليه الصلاة والسلام a rattaché cette prière à la vision de l’éclipse.

 

5. Si l’éclipse n’est pas clairement visible, on ne fait pas la prière de l’éclipse car le prophète عليه الصلاة والسلام a dit « si vous voyez » : donc s’il y a une éclipse partielle qui ne se voit pas sauf si on la recherche, la prière de l’éclipse n’est pas légiférée car cette éclipse (partielle) ne fait pas peur.

 

6. Ce qui apparaît être l’avis le plus jute c’est que s’il arrive un autre signe dans le ciel ou sur terre, qui est inhabituel, tel que de nombreux coups de tonnerre (foudre) très puissants qui font peur aux gens, ou un tremblement de terre, ou un vent puissant, on ne prie pas afin de se contenter de ce qui est rapporté dans le texte.

 

7. Il est légiféré lorsqu’il y a une éclipse de prier et de faire dou’â (invocation). La dou’â n’est pas obligatoire (selon l’unanimité des savants), mais concernant la prière, il y a divergence :

* certains ont dit qu’elle est obligatoire (fardou ‘ayn)

* certains ont dit que c’est fardou kifâyah (obligation de communautaire)

* certains ont dit qu’elle est sounnah (la majorité des savants)

9  L’avis le plus juste c’est qu’elle est « fardou kifâyah ».

 

8. On continue la prière et l’invocation jusqu’à la fin de l’éclipse d’après la parole du prophète

عليه الصلاة والسلام « jusqu’à qu’ils réapparaissent ». Mais si on termine la prière avant la fin de l’éclipse, on ne recommence pas la prière de l’éclipse. Mais il n’y a pas de mal à ce moment à prier des surérogatoires autres que celle de l’éclipse.

 

Hadith 402 :

 

On rapporte de ‘Âicha - رضي اللّه تعالى عنها qu’elle a dit : « Le prophète - صلى الله عليه و سلم a récité à voix haute lors de la prière de l’éclipse, il a prié 4 inclinaisons dans 2 rak’at, et 4 prosternations ».

[Hadith agréé et ceci est la version de Mouslim].

Et dans une autre version de Mouslim on trouve : « Il envoya un quelqu’un pour appeler à haute voix : « Assalâtou djâmi’ah (rassemblement pour la prière) ».

 

وَعَنْ عَائِشَةَ رَضِيَ اللَّهُ عَنْهَا: «أَنَّ النَّبِيَّ صلى الله عليه وسلم جَهَرَ فِي صَلَاةِ الْكُسُوفِ بِقِرَاءَتِهِ, فَصَلَّى أَرْبَعَ رَكَعَاتٍ فِي رَكْعَتَيْنِ, وَأَرْبَعَ سَجَدَاتٍ ». مُتَّفَقٌ عَلَيْهِ, وَهَذَا لَفْظُ مُسْلِمٍ .

وَفِي رِوَايَةٍ لَهُ: فَبَعَثَ مُنَادِيًا يُنَادِي: «اَلصَّلَاةُ جَامِعَةٌ ».  

 

 

1. Le prophète عليه الصلاة والسلام a récité à voix haute dans la prière de l’éclipse, alors que cette prière s’est faite de jour, lorsque le soleil était levé de la hauteur d’une lance. Donc c’est ce qui est légiféré même pour une éclipse solaire.

9  Ainsi toutes prières de jour pour lesquelles les gens se réunissent se font à voix haute, afin que les gens soient unis dans une même lecture : dans la prière du djoumou’ah, dans la prière des 2 ‘îd.

 

2. Et ce qui est légiféré et meilleur pour la prière de l’éclipse c’est que les gens prient tous dans un même lieu comme la prière du djoumou’ah (« masdjid djâmi’ »).

 

3. Il est légiféré de faire 2 inclinaisons dans chaque rak’a car ‘Âicha (Ra) a dit « il a prié 4 rak’ah (c'est-à-dire 4 roukoû’) dans 2 rak’ah ».

 

4. La prosternation ne change pas, donc on fait 2 prosternations dans chaque rak’ah d’après la parole « 4 prosternations ».

 

 

5. Il y a ici la Sagesse d’Allah dans sa législation (tachrî’) car celle-ci est adapté à la situation et la cause : comme l’éclipse est un signe physique (« hissiy ») qui est inhabituel, la prière qui lui correspond n’est pas ordinaire et n’a pas de semblable dans les autres prières. Ceci fait partie de l’immense sagesse du Seigneur.

 

6. La rak’ah dans la prière de l’éclipse n’est comptabilisée (atteinte) que si on atteint le 1er roukoû’ avec l’imam d’après l’avis le plus juste. Et si on arrive au 2ème roukou’, on rattrape la rak’ah à la fin de la prière avec 2 roukoû’, car la 1ère rak’ah n’est pas comptabilisée du tout.

 

7. Il est légiféré de faire l’annonce pour la prière de l’éclipse de cette façon « assalâtou djâmi’atoun » (ou « assalâta djâmi’atan »), et on la répète plusieurs fois en fonction de la situation et du nombre de fois qui permet d’être entendu.

Ex : si on se trouve dans un endroit où il y a beaucoup de bruit, on augmente le nombre de fois.

 

Et on ne rajoute rien à cette expression car ce qui est préférable c’est de se contenter de ce qui a été rapporté.

Et on ne fait pas « al adhane » habituel.

 

Hadith 403 :

 

On rapporte de Ibni ‘Abbâs - رضي اللّه تعالى عنهما qu’il a dit : « Le soleil s’est éclipsé à l’époque du prophète

- صلى الله عليه و سلم , alors il pria : il resta en position debout un long moment d’une durée équivalente à la récitation de la sourate la vache, puis il s’inclina un long moment, puis il se releva et resta en position debout un long moment mais moins long que durant la première position debout, puis il s’inclina un long moment mais moins long que durant la première inclinaison, puis il se prosterna, puis il resta en position debout un long moment mais moins long que durant la première position debout, puis il s’inclina un long moment mais moins long que durant la première inclinaison, puis il se releva et resta en position debout un long moment mais moins long que durant la première position debout, puis il s’inclina un long moment mais moins long que durant la première inclinaison, puis il se prosterna, puis il termina la prière alors que le soleil avait réapparu. Alors il fit un sermon ».

[Hadith agréé et la version citée est celle d’Al Boukhâriy].

On trouve dans une version de Mouslim : « Il pria lorsque le soleil s’est éclipsé 8 rak’at avec 4 prosternations ». Et de ‘Ali - رضي اللّه تعالى عنه un hadith similaire.

Il rapporte également de Djâbir - رضي اللّه تعالى عنه : « Il pria 6 rak’at avec 4 prosternations ».

Aboû Dâwoûd rapporte de Oubey Ibni Ka’b - رضي اللّه تعالى عنه : « Il pria, il fit 5 rak’at et fit 2 prosternations, et fit la même chose dans la 2ème ».

 

وَعَنِ ابْنِ عَبَّاسٍ رَضِيَ اللَّهُ عَنْهُمَا قَالَ : «اِنْخَسَفَتِ الشَّمْسُ عَلَى عَهْدِ النَّبِيِّ صلى الله عليه وسلم فَصَلَّى, فَقَامَ قِيَامًا طَوِيلًا, نَحْوًا مِنْ قِرَاءَةِ سُورَةِ الْبَقَرَةِ, ثُمَّ رَكَعَ رُكُوعًا طَوِيلًا, ثُمَّ رَفَعَ فَقَامَ قِيَامًا طَوِيلًا وَهُوَ دُونَ الْقِيَامِ الْأَوَّلِ, ثُمَّ رَكَعَ رُكُوعًا طَوِيلًا, وَهُوَ دُونَ الرُّكُوعِ الْأَوَّلِ, ثُمَّ سَجَدَ, ثُمَّ قَامَ قِيَامًا طَوِيلاً, وَهُوَ دُونَ الْقِيَامِ الْأَوَّلِ, ثُمَّ رَكَعَ رُكُوعًا طَوِيلًا, وَهُوَ دُونَ الرُّكُوعِ الْأَوَّلِ, ثُمَّ رَفَعَ, فَقَامَ قِيَامًا طَوِيلًا, وَهُوَ دُونَ الْقِيَامِ الْأَوَّلِ, ثُمَّ رَكَعَ رُكُوعًا طَوِيلاً, وَهُوَ دُونَ الرُّكُوعِ الْأَوَّلِ, ثُمَّ سَجَدَ, ثُمَّ انْصَرَفَ وَقَدْ تَجَلَّتِ الشَّمْسُ. فَخَطَبَ النَّاسَ ».  مُتَّفَقٌ عَلَيْهِ, وَاللَّفْظُ لِلْبُخَارِيِّ .

وَفِي رِوَايَةٍ لِمُسْلِمٍ: «صَلَّى حِينَ كُسَفَتِ الشَّمْسُ ثَمَانَ رَكَعَاتٍ فِي أَرْبَعِ سَجَدَاتٍ ».   

وَعَنْ عَلِيٍّ مِثْلُ ذَلِكَ.

وَلَهُ: عَنْ جَابِرٍ رضي الله عنه : « صَلَّى سِتَّ رَكَعَاتٍ بِأَرْبَعِ سَجَدَاتٍ ».   

وَلِأَبِي دَاوُدَ: عَنْ أُبَيِّ بْنِ كَعْبٍ: «صَلَّى, فَرَكَعَ خَمْسَ رَكَعَاتٍ وَسَجَدَ سَجْدَتَيْنِ, وَفَعَلَ فِي الثَّانِيَةِ مِثْلَ ذَلِكَ ».   

1. Cette éclipse solaire s’est produite le jour où Ibrahim (ra) est mort, un mardi de Chawwal de l’année 10 de l’hégire.

Cette prière de l’éclipse a durée environ 4h ou plus, car l’éclipse du soleil était totale comme l’ont décrit les compagnons (Ra). Et Djâbir (Ra) rapporte que c’était un jour où il faisait très chaud.

Et certains sont tombés évanouis ; mais le prophète عليه الصلاة والسلام a continué, car si la sounnah c’est d’allonger, on ne prend pas compte le fait qu’une personne ou deux soient fatiguées.

 

2. Dans la version de Mouslim, il est dit que le prophète عليه الصلاة والسلام a fait 8 roukoû’ (inclinaisons) c'est-à-dire 4 roukoû’ par rak’ah et ceci est impossible :

• car le hadith de ‘Âicha (Ra) dans les 2 sahih montre que le prophète عليه الصلاة والسلامa fait 4 rak’ah donc 2 roukoû’ dans chaque rak’ah.

• le hadith de Ibni ‘Abbâs dans sa version « mouttafaqoun ‘alayh » (Al Boukhari et Mouslim) dit 4 roukoû’ (donc 2 roukoû’ par rak’ah). Et ce qui est rapporté par les 2 cheikhs (Al Boukhari et Mouslim) l’emporte sur ce qu’à rapporté Mouslim seul ; et l’éclipse n’a eu lieu à l’époque du prophète عليه الصلاة والسلام qu’une seule fois « bil ittifaq » (unanimement).

9  Donc ce qui est retenu c’est 4 roukoû’ et 4 soudjoûd (dans 2 rak’at c'est-à-dire 2 par rak’ah) et ce qui est rapporté autre que cela est « châdh » (isolé)

 

3. Il y a la preuve de la grande force du prophète عليه الصلاة والسلام dans les adorations car il restait debout longtemps et donc il mérite (« ahloun ») qu’Allah lui pardonne ses péchés passés et futurs.

 

4. Il y a la confirmation par les actes de la parole du prophète عليه الصلاة والسلام : « je suis certainement celui qui connaît le mieux Allah parmi vous et celui qui le craint le plus » (« innî la a’lamoukoum billèhi wa akhchâkoum lillèh »). En effet, il faisait la prière de nuit عليه الصلاة والسلامjusqu’à ce que ses pieds se fendillent.

 

5. Les gens étaient nombreux dans cette prière de l’éclipse : en effet il est rapporté dans le hadith précédent (402) que le prophète عليه الصلاة والسلام a récité à voix haute, et si Ibnou ‘Abbâs (Ra) avait entendu la récitation, il aurait rapporté ca que le prophète عليه الصلاة والسلامa récité, et ici il a dit « une récitation de la longueur de la sourate la vache environ ».

Donc les gens étaient nombreux et Ibnou ‘Abbâs (Ra) était à l’arrière, et ceci est une réponse aux savants qui disent qu’on ne récite pas à voix haute dans la prière de l’éclipse.

 

6. Il est bien d’allonger la prière de l’éclipse même si cela est difficile pour certains, car c’est ce qu’a fait le prophète عليه الصلاة والسلام.

 

7. Il est bien de suivre la sounnah et appliquer ce qui est légiféré même si cela cause de la difficulté à quelques personnes.

 

8. La description de la prière de l’éclipse :

1) position debout    2) roukou’        3) qiyâm (position debout)

4) roukou’              5) qiyâm           6) prosternation…

 

• Dans le 1er qiyâm : on récite la fâtiha et une longue récitation

• Dans le 2ème qiyâm : on récite une longue récitation mais plus courte que la 1ère ; et les savants ont divergé sur le fait de réciter une 2ème fois la fâtiha ou non → le mieux est de la réciter une 2ème fois.

• Dans le 3ème qiyâm : on dit la même chose que d’habitude, c'est-à-dire « sami’allâhou liman hamidah… » et on ne récite pas le Coran.

 

9. L’imam fait un sermon (khoutbah) après la prière car c’est ce qu’à fait le prophète عليه الصلاة والسلام ; et ce qui apparaît c’est que c’est une khoutbah « râtibah », c'est-à-dire qu’à chaque fois que l’on fait la prière de l’éclipse, on fait ensuite un sermon (certains savants ont dit que c’est une khoutbah « ‘âriDah »  c'est-à-dire  qu’elle se fait si cela est utile).

Mais dans tous les cas, le mieux serait de faire une khoutbah à chaque fois car actuellement les gens sont très ignorants et ne donnent aucune importance aux signes d’Allah dans les événements qui se produisent, au point que les gens viennent faire la prière de l’éclipse (après avoir été prévenu en avance par les journaux) en toute tranquillité et sans ressentir la peur.

 

10. Il est bien dans la prière du kousoûf que chaque rak’ah soit plus courte que la précédente : chaque récitation est plus courte que la précédente et chaque inclinaison est plus courte que la précédente.

11. Le relevé après le roukou’ et après le soudjoûd sont obligatoires de même que le roukou’ et le soudjoûd, mais la majorité des savants disent que le 2ème roukou’ de chaque rak’ah est sounnah et non obligatoire.

 

12. L’avis le plus juste, c’est que les ahâdith qui contredisent le hadith de ‘Aicha (Ra) sont faibles et donc la prière de l’éclipse se fait en 2 rak’ah avec 2 roukou’ dans chaque rak’ah et 2 soudjoûd dans chaque rak’ah.

 

Hadith 404 :

 

On rapporte de Ibni ‘Abbâs - رضي اللّه تعالى عنهما qu’il a dit : « Le vent n’a pas soufflé fortement une fois sans que le prophète عليه الصلاة والسلام ne se jette au sol sur les genoux et dise : « Ô Allah fais-en une miséricorde, et n’en fais pas un châtiment ».

Hadith rapporté Achchâfi’iy et Attabarâniy.

 

وَعَنِ ابْنِ عَبَّاسٍ رَضِيَ اللَّهُ عَنْهُمَا قَالَ: « مَا هَبَّتْ رِيحٌ قَطُّ إِلَّا جَثَا النَّبِيُّ صلى الله عليه وسلم عَلَى رُكْبَتَيْهِ, وَقَالَ: "اَللَّهُمَّ اجْعَلْهَا رَحْمَةً, وَلَا تَجْعَلَهَا عَذَابًا" ». رَوَاهُ الشَّافِعِيُّ وَالطَّبَرَانِيُّ

 

Ce hadith est faible.

 

1. Le vent peut être un bien et peut être un châtiment et il est rapporté dans sahih Mouslim que le prophète

عليه الصلاة والسلام disait lorsque le vent soufflait :

اللهم إني أسألك خيرها وخير ما فيها وخير ما أرسلت به، وأعوذ بك من شرها وشر ما فيها وشر ما أرسلت به

9 « Ô Allah, je te demande de m’accorder son bien et le bien de ce qui s’y trouve et le bien dont il est chargé, et je me cherche refuge auprès de Toi contre son mal, le mal de ce qui s’y trouve et le mal dont il est chargé ».

 

2. Et il est rapporté que le prophète عليه الصلاة والسلام à interdit d’insulter le vent, car le vent est envoyé par Allah et donc l’insulter c’est insulter Celui qui l’a envoyé.

 

3. Le prophète عليه الصلاة والسلام  craignait le vent fort pour sa communauté car certaines communautés précédentes ont été châtiées par le vent.

 

Hadith 405 :

 

On rapporte de Ibni ‘Abbâs - رضي اللّه تعالى عنهما qu’il a prié lors d’un tremblement de terre une prière de 6 rak’at avec 4 prosternations et a dit : « Ainsi se fait la prière des signes ».

[Hadith rapporté par Al Bayhaqiy].

Achchâfi’iy rapporte un hadith similaire de ‘Ali mais sans la fin.

 

وَعَنْهُ: « أَنَّهُ صَلَّى فِي زَلْزَلَةٍ سِتَّ رَكَعَاتٍ, وَأَرْبَعَ سَجَدَاتٍ, وَقَالَ: هَكَذَا صَلَاةُ الْآيَاتِ ». رَوَاهُ الْبَيْهَقِيُّ.

وَذَكَرَ الشَّافِعِيُّ عَنْ عَلِيٍّ رضي الله عنه مِثْلَهُ دُونَ آخِرِهِ

 

 

Il y a divergence des savants concernant le fait de prier lors des événements qui sont inhabituels, autres que l’éclipse :

      * certains savants ont dit qu’on ne prie pas mais on prie uniquement pour la prière de l’éclipse, car c’est ce qui a été rapporté dans les textes, et à l’époque du prophète عليه الصلاة والسلام, il y avait des vents et des coups de tonnerre et le prophète عليه الصلاة والسلام ne priait pas.

      * certains savants ont dit qu’on prie pour l’éclipse et pour le tremblement de terre car cela est rapporté des compagnons.

      * d’autres ont dit qu’on prie pour tout signe c'est-à-dire tout événement anormal qui fait peur tel que la foudre en continue, sauf si c’est un signe qui comporte une sounnah précise, on se contente de cette sounna. Exemple : le vent → il y a la dou’â rapportée du prophète عليه الصلاة والسلامdonc on ne prie pas.

 

9  Nous avons vu que ce qui apparaît être l’avis le plus juste c’est qu’on ne prie que pour l’éclipse.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Bouloûghoul marâm
  • : Fiqh islamique purification et prière
  • Contact

Cours audios à écouter ou télécharger :

https://www.archive-host.com/playlist/list.php?id=d1udx0k82nua&v=ht2&s=1

Recherche

Cours audios

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Table Des Matières

Nous contacter

Pour toute question ou remarque :
bouloughoulmaram@hotmail.fr